Actualités Afrique Français

Brazzaville – C’est Le Tour Du Procès De Norbert Dabira

Brazzaville - Le procès de Jean Michel Mokoko qui a écopé de vingt ans (20) de prison s'étant terminé le Vendredi 11 Mai 2018. C'est au tour de Norbert Dabira de passer devant la Cour Criminelle de Brazzaville et de répondre à son accusation « atteinte à la sûreté intérieure de l'État ».

BrazzavilleLe procès de Jean Michel Mokoko qui a écopé de vingt ans (20) de prison s’étant terminé le Vendredi 11 Mai 2018. C’est au tour de Norbert Dabira de passer devant la Cour Criminelle de Brazzaville et de répondre à son accusation « atteinte à la sûreté intérieure de l’État ».

Norbert Dabira lui aussi un ancien proche du président Denis Sassou N’guesso à commencé sa session judiciaire le Mardi 15 Mai 2018.

Son accusation est en outre basée, selon le Greffier, sur une conversation téléphonique interceptée par les renseignements du pays. « Les services de renseignements Congolais ont intercepté une conversation téléphonique entre les officiers généraux Nianga N’gatsé M’bouala et Norbert Dabira ».

Il s’agirait d’un coup d’état. L’avion de Denis Sassou N’guesso aurait dû être abattu en plein vol lors de son retour d’Oyo. «Portant sur le recrutement de deux ou trois tireurs d’élite, ayant pour mission d’abattre le Chef de l’État, en tirant sur son aéronef », continue le Greffier.

Selon l’avocat du Général Dabira « la conversation téléphonique a bel et bien eu lieu, mais il n’y a tenu aucun propos me compromettant. Il était en France ».

De ce fait, Norbert Dabira nie l’accusation.

Norbert Dabira, ancien Inspecteur Général des Forces Armées et de la Gendarmerie Congolaise de 1997 à 2012, âgé de 69 ans, est né à M’boma dans le district de N’goko. Il a été interpellé à Torcy (Seine-et-Marne) le 22 Août 2013 et mis en examen à Paris pour « crimes contre l’humanité » dans l’enquête concernant l’affaire des « disparus du Beach » à Brazzaville datant de 1999.

L’affaire du Beach

L’enquête ouverte en France en 2002 concerne la disparition de trois cent cinquante (350) Congolais au Beach, le port principal de la ville de Brazzaville situé sur le fleuve Congo. Ils ont été porté disparus en 1999 après leur retour de la RDC où ils s’étaient réfugiés à cause de la guerre civile. À leur arrivée au port, ils furent interceptés par des agents sous la direction de Dabira.

Le Tribunal de Grande Instance de Paris l’a ainsi mis en examen pour « crimes contre l’humanité » pour cause de la pratique massive et systématique d’enlèvements et de tortures.


STESS Magz Discussion Group

Subscribe | Abonnez-vous | Siga-nos |Suscríbase
YouTube : https://goo.gl/kVaXgJ
Twitter : http://www.twitter.com/stessmagz
Instagram : http://www.instagram.com/stessmagz
Facebook : http://www.facebook.com/stessmagazine
Email : stess.jess@gmail.com
Website : http://www.stessmagazine.com

Publicités

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s